Le monde 3.0 : Enjeux et questions des objets connectés

L’article paru sur ce site intellectuel, nous fait part d’un éventuel développement massif des objets connectés qui annoncerait l’émergence d’une troisième vague de croissance de l’internet que l’on appelle « Big Data » et l’absence du droit à la vie privée.

Comme résultat, d’ici 2020 il existera plus de 50 milliards d’objets qui changerons notre façon de produire, d’accéder à la connaissance, de nous soigner et plus globalement de vivre. Le développement des objets connectés offre de belles perspectives d’accroissement pour un grand nombre d’entreprises européennes innovantes et créatives.

Cependant, il est nécessaire de bien définir la notion d’IOT. « Les objets connectés sont des objets du quotidien (montre, cocotte minute, voiture, etc) reliés à internet et fonctionnant par le biais d’interfaces ou « applications » permettant d’analyser les données collectées afin de proposer des services ou conseils adaptés aux attentes de l’utilisateur ».
Ceci dit, après ce rappel, il faudrait que ce monde du « tout-connecté » prenne tout de même en compte des challenges liés à la vie privée et à la sécurité des données personnelles afin de veiller à ne pas porter atteinte aux droits fondamentaux des citoyens.

Actuellement, on parle du terme « or du numérique » pour désigner ce phénomène d’IOT qui nous envahi. Ceci veut dire que ce qu’était le pétrole à la seconde révolution industrielle, les données le sont actuellement à notre révolution numérique. Ce qui explique la volonté des entreprises et même des Etats de devenir acteurs si ce n’est leader de cette révolution numérique.

Etant donné que les objets connectés sont également susceptibles de collecter des données dites « sensibles », certains pays dont la France, jugent important que les utilisateurs prennent conscience et soient informés de leurs droits pour qu’ils puissent contrôler leurs données à tout moment.

Ce contenu a été publié dans Vive l'IoT?, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire