Selon des études récentes, la bulle de filtre n’est pas quelque chose de dangereux

Une recherche récente menée sur plus de 5000 internautes allemands révèle que l’utilisation des réseaux sociaux ou des moteurs de recherche favorise le pluralisme de l’information grâce à « l’exposition accidentelle aux nouvelles ».

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez l’article de Pressecitron.

Bonne lecture.

Ce contenu a été publié dans Faut-il se méfier du phénomène "bulle de filtre"?, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Selon des études récentes, la bulle de filtre n’est pas quelque chose de dangereux

Laisser un commentaire